Pourquoi est-il (quasi) impossible de filmer un fantôme ou des énergies subtiles ?

Mis à jour : 23 nov. 2019



Cela fait quelques années qu’internet est inondé des bêtises du paranormal. Et pas seulement internet, mais aussi les émissions de télévision du style Ghost Adventures narrant les aventures et les démêlés du beau Zak Bagans & co avec différents fantômes dans des lieux ultra « creepy ». Ce genre d’émissions, il y en a des tas. Et bien sûr cet engouement a généré d’autres « associations » de soit-disant enquêteurs paranormaux partout dans le monde. Aujourd’hui, ils se retrouvent dans des conventions (geeks et jamais pour un symposium sérieux hein) ou dans des salons de voyance et bien-être à deux balles infectés jusqu’à l’os à moelle par le New Age sous toutes ses coutures.

Mais qu’en est-il réellement de ces fameuses enquêtes ?

Il est nécessaire de faire un petit point sur le fonctionnement des caméras et autres appareils photos.

Ces appareils d’enregistrement d’images fonctionnent quasiment de la même manière que votre œil.

Vous remarquerez que si vous utilisez un des ces appareils (caméscope, appareil photo, caméra…) dans le noir sans flash ni vision nocturne vous ne verrez que du noir. Pour qu’une photo soit enregistrée sur pellicule (numérique ou argentique) il faut maîtriser les rudiments de la luminosité.

La lumière (artificielle ou naturelle – flash ou illuminateur) va projeter ses rayons sur tous les objets animés ou inanimés dans son champ de rayonnement.


À titre d’exemple, lorsque vous désirez prendre un vase en photo, la lumière projetée sur l’objet va être renvoyé aux alentours. C’est comme cela que notre iris va capter les rayons de lumière altérés par la matière les ricochant. Notre œil va ainsi envoyer une version codifiée de ces éclats de lumières (perceptions visuelles) dans le système nerveux optiques afin de procéder à un réassemblage de l’image visuelle dans le cortex visuel.

Il en va quasiment de même pour un appareil photo ou une caméra. Les rayons lumineux seront captés par la rétine de l’appareil.

Jusque là c’est logique.


Maintenant, essayons de prendre en image l’air qui nous permet de respirer. Si il n’y a rien qui condense l’air, comme un afflux important, de la fumée, un gaz ou encore un élément mobile comme des feuilles d’arbres, le vent et l’air nous resteront invisible à l’œil et à la caméra.

Il en va de même pour les énergies subtiles.

Les énergies subtiles étant paradoxalement une « matière astrale » immatérielle, informe, invisible et indétectable par des machines encore aujourd’hui, il ne peut y avoir de rayons lumineux réfléchis par la matière dense. De ce fait, la lumière traverse les énergies subtiles ne pouvant y trouver d’accroche.

Cependant cela ne veut pas dire qu’il est absolument impossible de filmer les énergies subtiles dont sont constituées les entités (fantômes, etc.). Comme nous le disions au début de cet article, l’air peut être visible par densification. De même, si les énergies subtiles sont suffisamment densifiées pour accrocher des rayons de lumière, notre œil comme l’objectif d’une caméra auront la possibilité de les distinguer.

Pour info, lors d’une conversation avec mon ami Arnaud Thuly (praticien-chercheur président de l’Institut Français de Recherches en Panergologie, auteur de nombreux ouvrages sur la magie et l’énergétique, éditeur de la maison d’édition Alliance Magique), j’ai appris que des chercheurs-théoriciens américains ont estimé qu’ils faudraient l’équivalent de la force d’un big bang énergétique pour qu’une entité se matérialise.

Or, les probabilités de tomber sur des énergies densifiées quasiment à l’extrême pour devenir matière est infinitésimale.

Puis il y a fort à parier que nous ne comprendrions pas tout de suite que l’on a affaire aux énergies subtiles car n’étant pas matière commune, mais faisant parti d’un plan de l’informe, de l’immatériel, les énergies subtiles n’ont ni pigment, ni colorant, ni matériaux pouvant donner une couleur ou une forme. Nous pourrions trouver une analogie avec le gaz ou le plasma.

Exit donc toutes les photos ou vidéos d’entité ayant forme humanoïde. Exit aussi les photos où l’on voit des orbes ou des rayons lumineux avec large spectre de couleurs à la manière d’un prisme réfléchi par la lumière. Exit les photos d’aura Kirlian (que l’on sait depuis quelques décennies n’être dû qu’à un effet corona...), etc.

99,99% des photos et vidéos ont été prouvé soit comme montage soit comme phénomène physique. Eh oui même les machines quantiques sont une arnaque et ne permettent pas d’apporter de relevé concret. Sinon, ça ferait bien longtemps que les scientifiques l’auraient découvert depuis très longtemps (surtout que eux ont de vrais outils en quantique et très puissants), pas de complot non-plus pour nous le cacher, ce sont des âneries de naïfs qui ne veulent pas avouer leurs échecs pour démontrer une vraie preuve.  

Beaucoup diront que non ce n’est pas possible, qu’ils ont une photo ou une vidéo qui n’est ni truqué ni produite par phénomène physique. Je tiens à leur dire que lorsqu’on ne sait même pas comment fonctionne les rudiments d’un appareil photo ou de la vue, il y a tout à parier qu’ils ne peuvent détecter un phénomène physique…

Pour conclure sur la perception, une quantité faramineuse de personnes diront qu’ils voient des entités et que par conséquent l’appareil photo le peut aussi.

Au risque de me faire incendier, ces personnes n’ont pas poussé leur étude du sujet suffisamment loin. En réalité, ils ne voient pas des entités (s’ils avaient l’entraînement adéquat pour voir une entité, ils remarqueraient qu’une entité est une vulgaire boule patatoïdale d’énergies subtiles — n’oublions pas que notre vue est loin d’être parfaite nous ne voyons qu’un petit pourcentage de notre réalité immédiate, par exemple nous ne voyons ni les vibrations du son, ni les ondes wifi, etc.) mais nos cerveaux (et encore seulement s’ils ne se tapent pas un délire) captent les charges (informations constitutives) de l’entité les environnant. Ces informations sont retranscrites inconsciemment par le cerveau sous forme d’image correspondant le plus possible à l’archétype déterminé par un processus cognitif.

Ainsi la boucle est bouclée, aujourd’hui 99,99% de ce que vous verrez sur le net en photo ou vidéo seront des faux. Et dîtes-vous bien que ce n’est pas prêt de changer, pléthore de scientifiques disposants de matériels électroniques un milliard de fois plus sophistiqués que les nôtres, n’ont pu détecter les énergies subtiles et autres entités, pour la simple raison qu’ils n’ont pas trouvé le filtre permettant de les percevoir…

Les naïfs se poseront la question : « pourquoi pleins d’émissions télé ou web ou d’associations y croient et ont des machines qui coûtent une fortune ? ».

Déjà parce que beaucoup sont eux aussi naïfs et veulent y croire et pour la très grosse majorité, c’est une arnaque aux buzz. Plus leurs vidéos ou sites seront visionnés, plus ils gagnent d’argent. Je vous laisse cliquer ici pour lire un article dans Le Monde qui explique les grandes lignes de cet attrait du paranormal sur YouTube et des canulars se faisait passer pour vérité. Avec Google nous pouvons monétiser vidéos et clics publicitaires sur les sites internet en générant du trafic (passage). L’année dernière, énormément de monde s’étonnait de voir des affaires d’arnaque dans le petit milieu des chasseurs de fantôme. Pourtant ce n’est pas faute de vous avertir depuis presque 20 ans… Et pour les émissions à la télévision, c’est la course à l’audience. Ayant fait une vingtaine d’émissions télévisées, j’ai pu approcher bon nombre de journalistes, producteurs, etc. et pour eux ça n’a jamais été un secret que ces émissions étaient truqués depuis le départ (c’est même une volonté propre de moult producteurs, c’est leur gagne-pain). Scénario, script et séquencier prévus à l’avance, montage du son et des images, etc. Comme toutes séries de fiction, rien n’est laissé au hasard.


Pour ce qui est des machines que l’on peut acheter partout et que l’on voit partout aussi, ce sont tous soit des jouets soit des détournements de but initial (ayant eut toute la panoplie, je peux vous assurer que ce sont des produits dignes de Toys’r’us à prix d’or). Les crédules n’ont jamais eu l’idée d’aller faire vérifier l’équipement par des ingénieurs. N’empêche beaucoup d’entre eux ne les ont pas attendu pour alerter les gens à faire attention face à toutes ces arnaques. Des sites de revente se font énormément d’argents sur le dos des crédules qui achètent des thermomètres trafiqués avec des lumières clignotantes en faisant passer ça pour des capteurs électromagnétiques… Rappelons que pour utiliser des vraies machines de ce genre, il vaut mieux suivre des études afin de s’en servir sans faire de bêtise. Vous ne verriez pas le boucher du coin faire des IRM, bah là c’est pareil ! Il y a des protocoles de recherche pour éviter de tomber dans les pièges des biais de validation. Comme le font innocemment toutes les personnes persuadées de faire des PVE (phénomène de voix électronique) en enregistrant le silence puis en écoutant attentivement voir en modifiant la rapidité ou la fréquence du bruit sourd enregistré afin d’y discerner des échos de mot. Ce sont des phénomènes naturels issus d’hallucination auditive (comme lorsqu’on croit entendre une phrase ou un mot en français dans une chanson de langue étrangère, vous pouvez en trouver toute une platée sur YouTube, c’ets très rigolo parfois) soit de la paréidolie auditive (interprétation arbitraire de notre cerveau pour conserver des formes reconnus par un processus cognitif dans des formes abstraites, comme lorsqu’on croit voir des dragons et autres créatures ou formes dans les nuages) soit de la synesthésie auditive (phénomène sensoriel associant divers sens afin de créer des sèmes ayant le même impact cognitif sur le cerveau que si l’événement c’était réellement produit ; regardez par exemple ce GIF dans cet article, en le regardant bien il est possible que vous ayez l’impression d’entendre le bruit du boom-boom à chaque saut alors qu’il n’y aucun son de votre ordinateur ou de votre téléphone qui en sort, c’est un son reproduit par le cerveau uniquement comme entendu par l’oreille interne, ce phénomène est entièrement transposable d’un point de vue énergétique) combiné à un phénomène appelé l’apophénie (une altération de la perception attribuant un sens particulier à des évènements banals). Et non pas (comme certains aiment le raconter pour se faire passer pour plus sérieux avec quelques notions de science) une retranscription de son inaudible pour l’humain car en dehors de son spectre auditif ; si c’était le cas, même si l’appareil l’enregistrait, nous ne l’entendrions toujours pas même en l’écoutant sur cassette, CQFD ! Si l’énergie émet une sorte de vibration sonore, elle serait hors spectre auditif de toutes personnes et de toutes machines, et il serait impossible de savoir si des animaux puissent l’entendre. Ainsi cette hypothèse doit être prise avec des pincettes et les gants qui vont avec...


Faîtes attention, le milieu ésotérique, occulte, surnaturel, parapsychologique ou spirituel est semé d’embûches et de faux-semblants. Ne prenez jamais rien pour argent comptant

Il est temps de démystifier tout ça et de prendre du recul.

#fantôme #chasseur #ghost #adventure #surnaturelle #paranormal #énergies #énergie #subtile #orbe #orbes #lumière #équipement #appareil #pve #phénomène #voix #éléctronique #mort #défunt #esprit #désincarné #vidéo #activité #poltergeist #spectre #ectoplasme #arnaque #idiotie #bêtise #émission #télé

100% sécurisé par PAYPAL et TPE