top of page

Qu’est-ce qu’un Égrégore Gardien ou Serviteur parmi les entités ?


Exemple de support égrégore serviteur gardien
Photo non-contractuelle

Origine :


Il y a quelques décennies, le concept ésotérique de l'égrégore était peu connu, mais il est devenu très populaire récemment, bien que ce concept soit presque aussi ancien que le monde. La technique de rituels classiques appartient généralement aux rituels d'intercession, réalisés par entéléchie (action à distance qui utilise uniquement l'énergie du mage, une définition propre à la tradition aristotélicienne et à la doctrine vitaliste) ou par égrégorie (action à distance réalisée par une entité dans laquelle le mage puise sa force, dérivée d'un concept platonicien, ce qui importe le plus ici vu que c'est le contexte de ce principe). De nos jours, lorsque ce terme est évoqué, il est généralement utilisé pour parler d'un esprit de groupe, une idée collective qui aurait créé une Énergie subtile propre à cette idée. Cependant, ce terme n'a rien à voir avec cela, du fait d'Éliphas Lévi, un célèbre occultiste du 19ème siècle, même si son travail peut être très largement critiqué aujourd’hui et pour cause…


Selon Éliphas Lévi, « égrégore » dérive du latin « ēgrĕgĭus », signifiant « hors du troupeau, choisi, d'élite... », qui lui-même est dérivé du grec descendant de l'indo-européen « ger » : « assemblée » (qui a donné « agora » en grec ancien). Il est apparenté au terme grégaire (troupeau) qui qualifie un être vivant en groupe ou poussant des personnes à vivre en communauté. Par extension, cela a donné la locution nominale esprit de groupe. Définition collant parfaitement au concept galvaudé de l’égrégore, qui – nous le rappelons – est la concrétion énergétique d’un groupe aux mêmes croyances, idéaux ou appartenance. La réalité est bien différente.


Peu de personnes le savent, mais les linguistes ont découvert que la véritable source du mot égrégore n'est pas latine mais grecque, et vient du verbe « egrêgoreîn, egrêgora » qui signifie « veiller, réveiller, éveiller à la vie, être éveillé », ce qui se rapproche beaucoup plus du véritable sens d'égrégore.


Cette confusion entre le sens grec et le sens latin, issue d’une malheureuse métonymie, a plusieurs explications :

  • · La source grecque dont le latin s’est inspiré est la moins répandue des deux.

  • · Les deux signifiés sont identiques à une nuance près.

  • · La locution nominale « esprit-de-groupe » a largement contribué au nivellement du concept.

  • · La source grecque en plus de sa source latine a donné le mot « grégorien » en offrant aux chants liturgiques une notion d’égrégore, dévotion « éveillée » à l’égrégore du Dieu catholique, comme les formules magiques. Même si la légende raconte que ce type de chant est associé à St-Grégoire.

  • · Avant que le terme « syntagme » ne soit employé, nous disions « groupe » ou « entité ».

  • · L’idée courante est qu’une formule magique fonctionne grâce à l’égrégore (groupe, le collectif) dont il est constitué, alors que c’est par l’égrégore (entité). C’est comme si on pensait que le numéro de téléphone ou le nom d’une personne était la personne.


Mes recherches m'ont amené à étudier, traduire et décrypter de nombreux ouvrages anciens faisant mention du terme grec « egrêgoroî », en particulier dans une traduction du Livre d'Énoch. Ce terme qualifiait un chœur angélique appelé Veilleurs ou Vigilants, les fameux Âayrin en hébreu, un hapax du texte hagiographique Le Livre de Daniel. Cela a été confirmé, entre autres, par les recherches de Vincent Lauvergne et Fred MacParthy.


Un jour, en lisant en latin un ouvrage de Trithème, le De Scriptoribus ecclesiasticis, je fus étonné d’y voir mentionné plusieurs fois le terme Egregorius et ses déclinaisons graphiques.


Trithème y affirme que les Carmélites, tout comme Pseudo-Denys l’Aréopagite avaient un talent pour contrôler les Honorables/ Excellences (qui étaient des ecclésiastiques de haut-rang, c’est une autre traduction du latin Egregorius). Trithème ira plus loin en précisant que les Carmélites étaient d’incroyables prêcheurs connaissant tous les noms des Honorables/Excellences et que ceux-ci apparaissaient pour des prédications, à la manière de celle de saint Denis. Il ne serait guère étonnant que Trithème fasse clairement allusion aux égrégores lorsqu’on connaît les travaux mystiques de Pseudo-Denys l’Aréopagite, ou le soi-disant pouvoir miraculeux des scapulaires carmélites intégrant leurs porteurs dans une bulle sabbatine leur accordant des « privilèges » lors du jugement de leurs âmes. Fait troublant puisque Notre-Dame du Mont-Carmel est toujours représentée avec des anges et des âmes lui demandant grâce, pléthore d’entités tournoyant autour d’elle.


Tout ceci m’a conduit à la forte conviction que Trithème connaissait parfaitement la sémantique du terme égrégore et qu’il ne faisait pas seulement allusion à des prêtres de haut-rang.


Il est dit qu’un égrégore est une concrétion énergétique collective d’une même croyance, formant uniquement une entité (Dieu, Déesse, Serviteur, Gardien...). La nuance est largement plus... marquée et à ne pas confondre avec la forme-pensée qui est presque la même chose, à la différence près que celle-ci est une création individuelle. De plus, si nous reprenons le premier document faisant source de ce terme, Pierre Lacour l’inclut bien dans une liste d’entités « en plaçant près d’eux, pour les couvrir, pour les protéger, un esprit qui veille, un ange gardien, un égrégore. »


Kévin Le Nôtre, fondateur d'ESOSHARE (un groupe de partage légal d'ouvrages et de documents ésotériques numérisés), a découvert cet hapax antérieur à celui de Victor Hugo dans un ouvrage de 1839, Aeloïm ou les Dieux de Moïse de Pierre Lacour.


L’Égrégore peut signifier une entité construite par une concrétion énergétique d’une même croyance d’un groupe (même si je suis ouvert aux débats ontologiques et épistémologiques ; car si c’est vrai qu’à l’origine, ce terme n’a pas le même sens que nous lui attribuons aujourd’hui, rappelons que le langage n’est qu’une convention, et que nous ne pouvons pas faire semblant d’oublier que l’évolutivité des valeurs sémantiques, sémiotiques et pragmatiques fait partie intégrante de la linguistique), même si cela mérite un véritable éclaircissement, car si l'idée de fond est respectée, certaines personnes ne sont pas du tout en accord sur la forme.


Le terme "égrégore" fait référence à une entité artificielle programmée collectivement, et ne peut donc pas être utilisé pour désigner toutes formes d'idées collectives. En effet, une idée collective peut constituer un ensemble de charges relatives à cette idée, qui s'agglomère jusqu'à créer une sorte de nuage d'Énergie subtile, formant ce que l'on appelle une forme-pensée. Cependant, il s'agit d'une entité statique qui ne possède pas de vie propre ni d'actions indépendantes ou autonomes. Il est donc inapproprié d'utiliser le terme "égrégore" pour désigner une telle idée collective.


Il est plus approprié de recourir aux termes "pansynoème" ou "idée-gestalt" pour décrire une idée collective en tant que forme-pensée maximale. En effet, ces termes reflètent davantage l'absence de vie ou d'autonomie propre à ces formes-pensées.


Il convient de souligner que l'existence d'un égrégore pour toutes les choses, telle que certains laudateurs l'affirment, est un concept erroné. En revanche, il est possible d'identifier un pansynoème ou un synoème (une forme-pensée non collective) pour toutes les choses. Ces derniers constituent ce que l'on appelle l'Astrale, qui n'est qu'une matrice d'informations non-locales.


En soit, comme l'explique Arnaud Thuly, que ce soit à travers la recherche en Traque ou en Panergologie, à part les esprits défunts, toutes les entités passant des divinités aux anges et démons, etc. sont des égrégores, car aucune trace de marqueurs "extra-terrestres" (dans le sens qui ne soit pas dépendant de l'humain) n'a été trouvé dans leur ichnogène (signature énergétique). Il n'y a que leur niveau de puissance qui les différencie selon leur évolution en terme de temps et de nombre de croyants.


En quoi ces entités consistent :


Ces dernières peuvent être de véritables alliées si elles sont bien utilisées.


Les Pensées-Vivantes peuvent s'avérer des alliées précieuses lorsqu'elles sont utilisées à bon escient. D'après Papus, ces pensées agissantes ont la capacité d'impacter l'Énergie et la matière. Il les appelle Formes-Pensées, tout en distinguant, de manière subjective et arbitraire, les pensées dites "négatives" des pensées dites "positives". Les Formes-Pensées sont perçues comme des conglomérats énergétiques plus denses et plus lourds, alors que les Pensées-Vivantes sont plus légères et positives.


Les Pensées-Vivantes sont des outils énergétiques qui permettent de se "programmer" et de se diriger vers des objectifs positifs. Cette technique est couramment utilisée dans le cadre de méthodes positives telles que la méthode Coué. Il est même possible de créer des entités artificielles à partir de ces Pensées-Vivantes, telles que des Gardiens ou des Serviteurs. Ces derniers sont considérés comme des Pensées-Vivantes "éveillées", dotées d'une certaine autonomie d'action en fonction des charges qui leur sont attribuées. Cette pratique (qui vient essentiellement de la Chaos Magick) représente l'un des dispositifs énergétiques les plus intéressants, utiles et efficaces du panel du mage. Cependant, seuls les praticiens les plus aguerris sont en mesures d’en créer.


En tant que créations volontaires (à la différence des larves astrales qui sont de nature involontaire généralement et vampirique, cliquez ici pour en savoir plus), les Formes-Pensées ou Pensées-Vivantes peuvent être accompagnées d'attributs et de fonctions leur permettant d'agir à la manière d'un programme informatique en vue de réaliser des volitions (acte de volonté). Ainsi, elles peuvent être considérées comme des entités énergétiques programmables qui agissent comme des agents autonomes en fonction des charges qui leur sont attribuées. En résumé, c'est une sorte de réservoir d'énergie subtile intelligent. Toutefois, il convient d'être vigilant, car cette pratique requiert une certaine expertise et expérience de la part du praticien.


Certaines traditions occultes les nomment Esprits Familiers servant de Gardiens ou de Serviteurs à leurs praticiens. Il existe une confusion dans certaines traditions quant à l'utilisation d'animaux dans la pratique sorcière. À l'origine, les animaux étaient des Esprits Familiers, des Gardiens ou Serviteurs auxquels le praticien avait donné forme animale. Aujourd'hui, de nombreux praticiens associent cette forme-pensée à leurs animaux de compagnie pour créer un Familier particulièrement intéressant, greffé sur la conscience de l'animal (phénomène d’intégration). Cette pratique permet d'accomplir des tâches d'envergure énergétique.


C’est ainsi que traditionnellement, nous utilisons une image d’animal (mythique, fantastique ou réel) associée au Gardien/Serviteur, qui n’est qu’une image représentative et non pas sa forme énergétique. Pour savoir à quoi cela ressemble énergétiquement, cliquez ici pour lire le Modèle théorique de la forme d’une entité énergétique.


Quelle est la différence entre un Gardien et un Serviteur :


La distinction entre Gardien et Serviteur réside dans leur champ d'action : le Gardien protège le praticien (ou toute autre personne) tandis que le Serviteur réalise les tâches que le praticien lui a confiées. C'est ainsi que je suis en mesure de créer des Égrégores Gardien/Serviteur pour mes clients, des entités artificielles programmées collectivement dans un but précis et dotées d'une autonomie semblable à celle d'une intelligence artificielle. Ces Égrégores apprennent de leurs erreurs et de leurs succès pour s'améliorer progressivement, et sont capables d'influencer à distance les personnes en charge des problématiques. Cependant, il convient de ne pas le surcharger de programmations, les limitant à 3 buts conjoints dans un seul domaine. Multiplier ses actions entraînerait trop de dépenses énergétiques, ce qui réduirait son espérance de vie et son efficacité.


Comment on utilise un Gardien ou Serviteur :


En se conformant au protocole prescrit, les clients peuvent nourrir énergétiquement leur Égrégore de manière régulière au moyen de "prières", qui les attacheront à leur création et éveilleront en eux les qualités indispensables à la réussite. Ces "prières", également appelées formules, sont quotidiennes pendant une durée de trois semaines, puis mensuelles par la suite. Vous pourrez trouver en cliquant ici, la fiche sur comment savoir prier correctement. Bien qu'elles ne soient ni longues ni compliquées, elles permettent de créer un lien avec l'Égrégore et, en associant des Mots de Pouvoir avec son Sigil (en cliquant ici vous trouverez la fiche sur ce qu’est et comment est fait un Sigil, que j’associe personnellement à l’Égrégore, ce n’est donc qu’à titre informatif), elles fournissent des directives au Gardien/Serviteur, comme s'alimenter en énergie, se mettre en action, en veille, etc.


Pour renforcer encore davantage ce lien, il est possible d'attribuer à l'Égrégore des éléments tels que des bougies, des plantes, des pierres et des encens, accompagnés d'un support fourni par le praticien (si tel est le souhait du client). Cependant, il convient de souligner que ce support peut être rendu immatériel ou/et ne pas être porté sur soi pour que l'Égrégore agisse.


Si correctement alimenté, l'Égrégore peut vivre pendant une très longue période. Toutefois, il est important de noter que l'effet de ces Égrégores est progressif et peut être considéré comme lent, car leur énergie est proactive plutôt que réactive. Il est donc important de considérer ce type de travail comme un coup de pouce pour aider dans une situation. Toutefois, c'est bien la seule méthode efficace dans la plupart des domaines, car les autres techniques ne pourront pas offrir de potentielles satisfactions. Bien qu'elle puisse être considérée comme lente, cette méthode peut être une solution pratique pour aider dans une situation. Cependant, cela dépend de la viabilité de la situation.


Comment faire appel à moi pour ce type de travail :


Mon travail dure généralement entre 2 et 3 semaines et son coût est de 400€ (avec possibilité de payer en 4 fois sans frais par Paypal pour les résidents en France avec un compte de plus d’un mois d’ancienneté associé à une carte ou compte bancaire, et si vous n’avez pas Paypal, il est également possible de payer en 2 fois sans frais entre nous). Si vous êtes intéressé par mes services, n'hésitez pas à me contacter pour plus d'informations sur la création de votre propre Égrégore Gardien/Serviteur.

Numéro de téléphone : 0663807191

Comments


Commenting has been turned off.

Sébastien G.A. Le Maôut

Sorcier ∞ Mage ∞ Occultiste

bottom of page