IMG_6058.PNG

Qu'est-ce qu'un système magique ?



Le système magique

Au gré de vos recherches et lectures voire de votre apprentissage, vous serez confronté à une appellation bien barbare qui démunie les novices, c’est le système magique.

Pour beaucoup la magie ou la sorcellerie c’est… bien c’est magique point barre.

Que nenni. Beaucoup de « Maîtres » vous parlerons du système magique mais ne vont pas réellement vous expliquer en quoi cela consiste vraiment.

Je pense qu’il est temps d’expliquer et de tenter de vous éclairer sur le sujet.

Alors que nous sommes à l’heure actuelle en pleine apothéose de la NéoWicca (éclectique), qui faut bien l’avouer est une autre face de la même pièce que l’on pourrait appeler mouvance New-Age (mais parmi eux il y a toujours des exceptions, dieu merci), nous perdons le sens occulte et les fondamentaux pourtant si important de connaitre quand nous sommes sur un chemin d’initiation magique. N’allez pas jeter la pierre qu’aux New-Age ou aux NéoWiccans car il faut savoir que la Wicca en général est aussi l’inquisitrice éliminant les principes occultes dont elle tire sa source pour une vulgarisation bonne à satisfaire les scénaristes hollywoodiens à la source de Charmed & Co.

Revenons à la source pour mieux comprendre ce qu’est un système magique.

A des époques très anciennes, les Mages participaient à des Cultes de Mystères mettant en place un système d’évolution spirituelle et scientifique à travers un programme initiatique codifié bien particulier. Cette Tradition Initiatique des Mystères s’est perduré à travers le temps, non pas comme une lignée directe mais plutôt comme des Ecoles Initiatiques des Mystères s’inspirants d’autres Ecoles similaires et ainsi de suite. Chacune reformant le concept initiatique en transformant les codes et symboles pour les adapter à leur région et leur époque. De nos jours, les Ecoles Initiatiques des Mystères existent toujours sous une forme contemporaine et s’appellent entre autre Franc-Maçonnerie, Rose-Croix, Golden Dawn, Aurum Solis, Ordre Martiniste, Wicca et j’en passe.

Certaines de ces Ecoles sont plus ou moins fiables mais aucune ne détient la science exacte. Jalouses de leurs découvertes et aussi à cause d’une bonne grosse dose de paranoïa de beaucoup de leurs membres, ces « Ecoles » ont continués à suivre des préceptes imposant le Silence, comme si nous étions toujours sous Inquisition. Ce qu’il faut savoir c’est que de nos jours, le Silence dont ils se targuent va souvent de pair avec un Secret extraordinaire, mais qui relève plus de la supercherie marketing que d’un véritable Secret qui changerait la face du monde…

Où est le rapport avec le système magique vous me direz ? Eh bien il est ténu mais il est bien présent. J’y viens.

Parmi ces Ecoles, des groupes se sont légèrement détournés de l’ésotérisme pour y accorder une place prépondérante à l’occultisme, l’étude des sciences occultes. On pense par exemple à la très célèbre Golden Dawn. Et nous allons prendre ce groupe en exemple pour bien illustrer le système magique.

Lors de la création de la Golden Dawn, de très grands mages de l’époque se concertèrent pour fonder un ordre magique pouvant y apprendre l’occultisme sous couvert d’initiation ésotérique. Autrement dit ils voulaient apprendre la magie à des personnes qu’ils allaient initier. Et permettre de se regrouper afin d’évolution spirituelle et travailler de concert entre Frères Initiés pour y faire des études expérimentales sur la magie et les autres sciences occultes.

Connaissant bien déjà les fondements de l’occultisme, ils savaient qu’ils avaient besoin de code bien précis afin que eux-mêmes se comprennent et que leurs rites ne puissent pas être compris par des profanes (des non-initiés) qui profaneraient leur Temple et souilleraient leur Savoir ou Sagesse.

Parmi ces codes, ils mirent en place des Egrégores (qui sera le sujet d’un article prochainement), qui sont des réserves d’énergies construites par l’Homme, réserves sous la forme de divinités ou entités. Ces égrégores sont construits à travers des croyances, des charges et des célébrations bien précises comme toutes religions bien constituées a su le faire. Sachant l’impact de la religion judéo-chrétienne, de la kabbale juive et des cultes païens, ils décidèrent de faire un syncrétisme de ces égrégores, tel un piratage de ces fabuleux réservoirs énergétiques pour se constituer un réservoir ultra-puissant que eux seuls pourraient atteindre grâce aux codes qu’ils auraient mis en place. Je vous invite à lire l'excellent article de Arnaud Thuly sur les égrégores.

Ces codes sont vastes, ils vont des paroles, des noms, des mots de pouvoir, des accessoires, des rituels, aux gestes, aux couleurs, aux odeurs, etc… Une fois tout réunit, cela forme une clé pouvant atteindre cette réserve magique et diriger une partie de l’énergie pour s’en servir et atteindre les buts qu’ils s’étaient fixés.

Mais bien entendu, pour continuer à alimenter les réservoirs pour éviter qu’ils s’amenuisent, il est important de perpétuer des formes de célébrations pour remplir d’énergie les égrégores. Donc plus ils avaient d’Adeptes, plus nombreux ils étaient, ils pouvaient remplir en plus grosse dose de charge leurs égrégores.

Bien entendu, les périodes de célébration n’étaient pas du aux hasards, cela correspond à des jours bien précis où l’astrologie démontre que certaines énergies sont propices et correspondent avec l’égrégore à recharger.

Le système d’évolution initiatique dans le cadre des ces Ordres n’est ni plus ni moins qu’un système scolaire prouvant que vous êtes à tel ou tel niveau.

Vous avez là un magnifique exemple de système magique.

Cela ne vous rappelle rien ?

Un occultiste et anthropologue (pas très doué et affabulateur), Gerald Gardner, décida d’instaurer un Ordre initiatique basé sur la sorcellerie des campagnes dont il affectionnait tant le folklore et les richesses et vertus des secrets des plantes et pierres et de certaines pratiques. Seulement si d’aventure vous avez la patience de faire de véritables études historiques avec de bons auteurs anthropologues (donc à éviter les Murray, Leland et Gardner qui ont été prouvé totalement à coté de la plaque) vous remarquerez que les sorcières n’avaient pas de structure et de culte bien précis.

Gardner étant très au courant des différents Ordres de son époque, telle la Golden Dawn, et décida de prendre des rites des uns et des autres afin de les adapter à la sauce sorcière, comme par exemple l’utilisation du cercle magique avec les pentagrammes d’invocations des Tours de Garde qu’il a repris de la Golden Dawn, leur donnant un culte païen théosophique à cause des élucubrations de Margaret Murray et le tout en simplifiant la chose aux profanes voulant s’y initier (chose qu’il fit très bien en initiant à la pelle et élevant des sorcières à des degrés dont elles n’ont mêmes pas encore compris ce qui leur arrivaient). Ce qui a malheureusement permit de faire se déliter les fondamentaux occultes, très rapidement remplacé par les délires New-Age créés un peu avant par la Société Théosophique. Et de fil en aiguille on arrive à une Wicca de bas étage qui à bien du mal à sortir de sa voie de garage pour adolescent en manque d’Harry Potter comme disent pas mal d’occultistes aguerris et connaissant bien le milieu occulte.

Comprenez par là que je ne dénigre pas la Wicca originelle, mais la Wicca contemporaine qui n’a plus de rapport avec le fondement premier : faciliter l’accès à l’occultisme avec une ouverture intéressante et expérimentale et non pas le massacre dont elle a fait face. J’ai encore bon espoir qu’un jour, celle-ci remonte le niveau, mais il va falloir de bons coups de massues dans la tête des obstinés et des fanatiques pour leur montrer la réalité historique.

Toutefois comme je l’ai dit il est injuste de dénigrer le système wicca, les égrégores qui le composent sont devenus très fort et les pratiques enseignées originellement ne sont pas dénuées de sens. Il n’en est à dénigrer que l’Histoire du mouvement et des fausses croyances « ancestrales » qu’on y a rattaché volontairement. La Wicca n’en est pas la seule fautive, quasi tous les groupes occultes se targuent de la même chose…

Donc maintenant vous voyez ce qu’est un système magique. Mais à quoi sert-il ? Pourquoi faire ça et ne pas tout de suite aller à l’essence de la magie ? Je vais tenter de vous y répondre.

Un système magique se construit sur la base des conventions mentales, toutes informations sont des découvertes de recherches ésotériques sur des symboles et des analyses liés à un quelconque mysticisme. C’est le travail des analogies. Par expériences ces informations ont été « vérifié » par des théories et effets sur le mental des testeurs. Ces conventions mentales sont donc le fruit de composition d’iconographie, conceptualisation, égrégore et compréhension en regard de l’alchimie, de religion et spiritualité, de mythes, de l’ésotérisme, de sciences (occultes ou non) et de psychanalyse.

Ce sont des conventions intégrés dans notre inconscient collectif, donc qui jouent sur notre culture.

Assimilé comme un filtre représentant l’énergie analogue pour une facilité d’usage, d’où l’importance de forger son mental, sa conscience, par des connaissances pouvant structurer l’emploi de convention mental adéquate. Mais il est important de prendre en considération que cela reste une convention, il ne faut pas prendre l’image de la convention comme une vérité absolue et universelle, ce serait contre-intuitif en regard des cultures étrangères.

Le rituel est l’art de mettre en place harmonieusement ces conventions mentales, car le rituel est un psychodrame. L’entrainement préparatoire à la magie permet de se mettre dans un état ou vous jouez une pièce de théâtre pouvant libérer l’énergie accumulée et la structurer dans l’astral par ce qu’on appelle une cristallisation. Pendant le rituel vous utiliserez des outils et ingrédients qui ont une composante « une vibration » sur l’inconscient, qui vous mettront en situation pour provoquer une énergie, telle une transe contrôlée.

Ce qui veut dire que nous pouvons tous construire un système mais il faut être un véritable occultiste aguerri et connaître nombre de phénomènes occultes et divers principes ainsi que les autres systèmes existants en profondeur par une approche interne.

Sans ça on crée un système idiot tel que le New-Age qui détourne tout et fait de mauvaises attributions, qui salit les principes fondamentaux par ignorance et par facilité on détruit la rigueur nécessaire à tout système. Donc le mental est dans une illusion et se déconnecte de plus en plus de son inconscient qui est le générateur de l’énergie.

Je ne peux conclure en vous évitant de vous parler des Traditionnalistes chevronnés. A l’extrême opposé des New-Age ceux-ci ne valent pas mieux car ils sont enfermés dans un dogme dont ils font l’apanage et qui va à contre-sens des concepts étudiés toujours par fausse croyance pensant détenir la vérité ultime. Par la même ils se complaisent dans une illusion adaptée à leur tradition dogmatique contre-évolutive.

Pour simplifier, intéressez-vous à des systèmes, allez jusqu’au bout mais ne restez pas englués dans ceux-ci, allez voir ce que font les autres, pratiquez et expérimentez, ne donnez pas crédit au regard des autres et là vous aurez votre PROPRE évolution.

#gardner #ésotérisme #wicca #égrégore #rituel #coven #magie #magicien #sorcellerie #sorcier #astral #occulte #sorciere #pentagramme #magique #pensée #wiccans #hautemagie #mage #egregore #golden #dawn #aurum #solis #franc #maconnerie #rose #croix #vaudou #macumba #martinisme #systeme #new #age #theosophie #SébastienLeMaôutsorciermageoccultistewiccannicewiccamagiesorcellerieécrivainMagickAcademyNRJ12tellementvrai

Sébastien G.A. Le Maôut

Sorcier ∞ Mage ∞ Occultiste

(Services maintenues pendant le confinement)

100% sécurisé par PAYPAL et TPE

N°SIRET : 811 039 924 00014 

Copyright Sébastien G.A. Le Maôut 2015-2018 

Le Conseil du Pentacle
  • Wix Facebook page
Groupe Indépendant de Recherches Ésotériques