Les Larves Astrales, qu'est-ce que c'est ?

Mis à jour : 22 nov 2019




Qu’on les appelle sangsues, coques, schèmes, lémures, etc., nous avons affaire à un type d’entité vampirique très particulier qui pourrit la vie de nombre d’entre nous.


Bien que méconnu du grand public, de nombreux auteurs occultes en parlent dans leurs ouvrages : Franz Bardon, Papus, Nahéma-Nephthys et Anubis, Vincent Lauvergne et Arnaud Thuly.


Notre cerveau – récepteur et émetteur – émet des charges. Ces charges sont composées d’informations. Quand nous sommes malades, en colère, vexés, énervés, heureux, amoureux..., nous émettons des charges en rapport avec ces états. Les données les plus lourdes (en basse « fréquence »), se stockent automatiquement en un conglomérat dans notre aura. Ces formes-pensées se colorent en fonction de notre Énergie. Elles peuvent nous vampiriser et finir par saturer notre aura de l’information qui les composent. Cercle vicieux, les formes-pensées se branchent sur ces charges émises ayant la même information. Elles nous vampirisent en nous faisant tourner en boucle sur ladite information. Si nous la créons, elle a toujours besoin de nous et de cette émanation « négative » pour survivre. C’est ce qu’on appelle vulgairement l’auto-envoûtement, ou encore le mauvais œil. 


À force de se gorger d’Énergie, les formes-pensées mutent en larve. L’image fait référence à de nombreuses superstitions désuètes mais elle a bel et bien une origine et une réalité énergétique.


La larve (ou sangsue) continue à nous vampiriser et devient de plus en plus indépendante. À force de gonfler et de grandir, elle a besoin de plus de nourriture énergétique. Il est fréquent qu’une larve se détache et aille contaminer l’entourage afin de pomper de plus en plus d’Énergie.


Les victimes de ce processus – sans s’en rendre compte – développent peu à peu le même état émotionnel que le créateur de la forme-pensée. C’est un effet de contagion.


Les Larves sont très friandes de l’Énergie des praticiens (magie, sorcellerie, ou d’autres disciplines énergétiques nécessitant un entraînement d’expansion de l’Énergie personnelle). Le praticien doit impérativement surveiller son état psychologique afin de ne pas créer ou attirer de Larves qui pourraient rapidement le confondre avec un banquet permanent.


Le danger que représentent les larves n’est pas toujours pris au sérieux et cela est une terrible erreur. Les larves en constante croissance deviennent de plus en plus dangereuses et influent le mental des êtres qu’elles vampirisent. Ceux qui ne prennent pas suffisamment en considération le danger des larves devraient peut-être se poser la question : une larve conséquente n’est-elle pas en train de me berner afin que je ne m’en débarrasse pas ?


Les symptômes de la vampirisation larvaire ressemblent quasiment trait pour trait à ceux des états dépressifs. Quand la larve change d’hôte, on pense souvent que l’on va mieux et que ce n’était qu’une légère baisse de moral. Que nenni. Si la larve se raccroche à nous de nouveau, et/ou si son empreinte est suffisamment forte pour en enfanter une seconde, le problème sera plus grand.


L’état psychologique pendant cette période étant au plus bas, il faut se forcer à réaliser qu’il peut s’agir d’une intrusion dans notre aura. Pour éviter toute confusion, un suivi médical est obligatoire. Toutefois, nous conseillons vivement de la conjuguer à des pratiques de purification énergétique. L’important n’est pas de savoir ce qui a fonctionné mais de se débarrasser du problème et de recommencer à vivre normalement en essayant de mieux contrôler nos pensées.


Aux novices et aux profanes, nous déconseillons de se lancer dans un rituel. Même le Rituel Mineur de Bannissement du Petit Pentagramme de renvoi à la terre. S’il s’avère mal exécuté, il pourrait nourrir davantage la larve.


Pour les praticiens aguerris, la pratique du Rituel est quasi quotidienne

(inutile donc d’entrer plus dans les détails). Sinon, je vous invite à vous procurer mon livre pour en savoir plus. Cliquez ici pour découvrir mon livre. 


Il est aisé pour nous de se camoufler en restreignant un maximum l’aura, devenir invisible énergétiquement, dériver sur la larve un rayon d’énergie « positive » à but répulsif ou encore de se construire un égrégore Gardien éloignant toute larve approchant le périmètre de notre bulle d’intimité. 


Des exercices en nature sur le lâcher-prise peuvent permettre de se débarrasser des Formes-Pensées naissantes. Une baignade de vingt minutes en mer peut être efficace.


Aux prémices de l’apparition d’une larve, un bain particulier et certains encens ont pour effet de la détacher avant qu’elle n’occasionne des désagréments. Mais ne nous illusionnons pas, une fois qu’elle aura pris un minimum d’ampleur ces « préventions » ne résoudront plus rien.


Énergétiquement, détruire une larve est possible sans passer par un processus psychologique (je vous laisse cliquer ici pour en savoir plus sur la constitution d’une entité énergétique). Or cela équivaut à soigner le symptôme sans traiter la maladie. Les larves naissent de nos névroses, de nos fausses croyances, de nos mal-être et de nos dépressions... Le schéma constant faisant consensus entre ces différents troubles à l’origine des larves est le traumatisme psychologique.


Ce dernier est l’impact provenant d’un trouble et d’informations choquantes que le cerveau gère mal. La nature du traumatisme est polyfactorielle : image fortement imprégnée de sens négatif, violence, endoctrinement, harcèlement, abus...


L’événement traumatique n’arrivera pas à être évacué naturellement par le mental, alors survient une baisse d’humeur conséquente : la dépression.


La dépression agit comme un conservateur d’énergie, il retient le traumatisme en créant des biais cognitifs négatifs tels que les fausses croyances (facteurs de maintenance dans l’état).


Ces facteurs – stress importants – entraînent des pertes d’investissement dans les ressources globales du dépressif. Cela se caractérise par une tendance à la négativité, ne trouvant aucun réconfort ni aucune réponse positive, perdant tout espoir face à toutes situations rencontrées.

Le dépressif tourne en boucle. Puis différents symptômes surviennent : perte d’appétit, perte de sommeil ou de forme, accompagnés de troubles psychiques comme des idées suicidaires, de la tristesse chronique et une forte dévalorisation. Symptômes devenant un syndrome dépressif.


L’événement traumatique aura forcément différents points de vue car il est interprété par le référentiel de chacun. Un souvenir traumatique tend à évoluer aussi dans sa migration neurologique et ne sera plus le même plusieurs mois après le jour de l’évènement.


Les fausses croyances engendrées sont un mensonge ou un déni à forte charge émotionnelle et de conviction. L’impact est suffisamment fort pour être intégré par le cerveau comme réalité. L’événement initial n’aura plus du tout la même valeur traumatique au fur et mesure du temps, l’important étant de le traiter pour qu’il opère une restructuration positive.


L’information transite de l’hippocampe au cortex cérébral lors d’un relâchement parasympathique. La personne se détend et revit l’événement comme une réalité dans l’instant, c’est le phénomène de rumination voire de la palinopsie (cela peut se répéter sur du long terme ; le souvenir qui remonte génère un conditionnement opérant auto-induit).


Nos charges émotionnelles se stockent dans notre inconscient, créant via notre perception un premier schéma de pensée servant à ré-appréhender, se souvenir... On ne revit pas réellement nos souvenirs... Un déni de traumatisme est un rejet, un conflit entre le souvenir et son schéma de perception resurgissant dans la conscience. Le schéma générant un déni lui-même rejeté par l’inconscient créera une larve. La larve est en somme le rejet énergétique du conflit conscientisé.


Pour cela, si vous avez l’impression de vivre une telle intrusion, sachez que vous pouvez me joindre pour que je vous en débarrasse. Pour cela je vous laisse consulter un autre article sur les Désenvoutements qui vous donneront le choix dans mes différents services afin de bien comprendre comment fonctionne ce type de travail ainsi que leurs tarifs. Cliquez ici pour le lire.


#astral #aura #mage #magicien #sorciere #wiccans #occulte #sorcier #ésotérisme #sorcellerie #wicca #magie #hautemagie #rituel #magique #pentagramme #bannissement #larve #forme #pensée #franz #bardon #arnaud #thuly #vincentlauvergne #nahéma #nepthys #anubis #coques #schèmes #sangsue #renvoi #terre #mineur #petit #égrégore #entité #gardien #SébastienLeMaôutsorciermageoccultistewiccannicewiccamagiesorcellerieécrivainMagickAcademyNRJ12tellementvrai

100% sécurisé par PAYPAL et TPE